Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 10:30

Cycle art [espace] public

 8e édition 

La fabrique artistique des imaginaires de la métropole parisienne

 Du 7 février au 14 mars 2014 à Paris et dans la métropole parisienne

 

Du 7 février au 14 mars, les étudiants du Master 2 professionnel Projets culturels dans l’espace public (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et l'association Objet(s) Public(s) organisent sous la direction de Stéphanie Lemoine et Pascal Le Brun-Cordier le 8ème cycle de rencontres-débats art [espace] public. L’édition 2014 explorera la contribution des artistes à la fabrique des imaginaires de la métropole parisienne.  

 

En écho aux débats qui accompagnent la naissance de la métropole du Grand Paris, les six rencontres du cycle art [espace] public questionneront la façon dont les projets artistiques et culturels dans l’espace public façonnent, mettent en question ou préfigurent la construction de la métropole parisienne. A travers une série de thématiques telles que la question des flux, de la participation, de l’identité ou encore du rêve, le cycle confrontera artistes, chercheurs et professionnels de l’aménagement et de la culture… Les rencontres seront précédées de temps d’immersion dans divers projets artistiques partenaires du Master (HQAC de Stefan Shankland, Point de rassemblement, etc.) et d’explorations collectives du territoire métropolitain. De la même manière, chaque rencontre-débat sera suivie d’un moment d’échanges et de convivialité autour d’un verre. 


Le programme complet (lieux, horaires, intervenants) est téléchargeable ici

 

 


QUELLE PLACE POUR LA CRÉATION ARTISTIQUE DANS LA CONSTRUCTION MÉTROPOLITAINE ?

Vendredi 7 février 2014 de 19h à 21h au Pavillon de l'Arsenal

21, boulevard Morland, 75004 Paris - Métro ligne 7 Sully-Morland

 

slinkachu


À l’heure de la transition métropolitaine généralisée, l’agglomération parisienne, point névralgique des enjeux politiques, économiques, sociaux et spatiaux du pays, se retrouve au coeur d’un grand projet de restructuration territoriale. Lancé en 2007 et toujours en discussion aujourd’hui, le Grand Paris / Paris Métropole projette pour 2016 une refonte institutionnelle destinée à repenser la gouvernance de la métropole et à renforcer sa compétitivité sur la scène internationale.

Dans quel contexte s’inscrit une telle refonte, et quelles en sont les perspectives, enjeux, limites ? Quelles pratiques créatrices naissent et se déploient dans ce phénomène de dilatation des espaces, d’accélération des flux et de mutation des identités urbaines ? En quoi déplacent-elles le regard, questionnent-elles les enjeux, déconstruisent- elles les discours politiques sur le Grand Paris ? La séance proposera une introduction aux thématiques et réflexions qui seront menées tout au long de ce cycle de rencontres.


En présence de :
 

DEUX DEGRÉS, agence d’urbanisme, auteur du Petit Paris

LAURENT PETIT, directeur de l’ANPU (Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine)

PIERRE MANSAT, adjoint au maire de Paris chargé de «Paris métropole» et des relations avec les collectivités territoriales

MÉTRO POP’!, animation d’une dynamique citoyenne métropolitaine 

 

Conférence organisée par Sofia Uguccioni, Alexandra Valet, Céline Benetos et Marion Zankowitch. 

 

 


LES FLUX MÉTROPOLITAINS AU CŒUR DE  NOUVELLES PRATIQUES ARTISTIQUES

Samedi 15 février 2014 de 18h30 à 21h aux Docks de Paris

50, avenue du Président Wilson, 93 200 La Plaine Saint-Denis - Métro ligne 12 Front Populaire


flux.jpg

 

Effet de la globalisation, la métropole s’accompagne d’un éclatement des frontières spatiales, auxquelles elle superpose l’illimité des flux – d’hommes, de matière, de marchandises, d’informations. Paris n’y échappe pas : prise dans un réseau international, elle se veut résolument ouverte, connectée, mobile, et se caractérise par son inscription dans un maillage matériel et immatériel.

Ce processus de dilatation peut devenir un terrain d’expérimentation pour certains artistes, qui s’attachent alors à le rendre visible sinon sensible, à l’interroger, à en pointer les dysfonctionnements et les richesses. Quelle image – enthousiaste ou critique – donnent-ils donner des flux qui traversent la métropole ? Comment jouent-ils avec l’illimité et les frontières spatiales et contribuent-ils à modifier la perception du Grand Paris ? Quelle place pour l’individu dans la ville des flux ?


En présence de :
 

SABINE CHARDONNET, architecte et docteur en urbanisme autour des questions de «Ville, dynamique de l’espace & mobilité»

MICHEL DUPUY, artiste du duo Dector & Dupuy

HÉLOÏSE DESFARGUES, chorégraphe et danseuse de la Débordante Compagnie

LAETITIA LAFFORGUE et NICOLAS VERCKEN, Ktha compagnie 

 

De 15h à 17h30, au départ de la Mairie d’Aubervilliers

La conférence sera précédée d’une exploration urbaine qui mettra en lumière la notion d’export-import en rapport à la créativité sur le territoire d’Aubervilliers, en partenariat avec la démarche HQAC. Avec la participation de la Compagnie Abel et de la Compagnie Méliadès. A 17h30, venez partager une soupe et des boissons chaudes sur la Place Front Populaire, avec l'association PICMAA.

Inscription à cette adresse : parcours.aubervilliers2014@gmail.com ou au 06 82 28 44 71

 

Conférence organisée par Barbara Petitjean, Aurore Stalin, Flora Vallauri, Marianne Frassati, Claire Chaperon et Grégoire Arpin-Bueria. 

 

 


LE GRAND PARIS NOUS APPARTIENT ?

Dimanche 16 février 2014 de 19h30 à 20h30 au Théatre de l'Échangeur

 59, avenue du Général de Gaulle, 93170 Bagnolet - Métro ligne 3 Galliéni

paris-nous-appartient.jpg

 

De 17h à 19h, la compagnie Moukden Théâtre interprêtera Paris nous appartient, un spectacle mêlant théâtre et musique. En confrontant La vie Parisienne, opérette prenant pour toile de fond le flamboyant Paris d’Haussmann sous le Second Empire, à un panorama du Grand Paris d’aujourd’hui, la compagnie Moukden Théâtre nous propose de voir comment s’est inventé le mythe de Paris comme capitale de la modernité au 19e siècle, et comment ce mythe continue à nous hanter à l’aube du 21e siècle.

A l’issue de la représentation prendra place un moment de convivialité et de restauration proposé par le Bar de l’Echangeur. Une rencontre-débat s’en suivra, en présence du metteur en scène Olivier Coulon-Jablonka. En mettant en perspective la fiction de l’opérette et le réel du documentaire, il s’agit en définitive de voir comment le réel de la ville continue d’être traversé par des multiples représentations, dont la plus contemporaine : le Grand Paris.

 

En présence de :

OLIVIER COULON-JABLONKA, metteur en scène du spectacle Paris nous appartient

MARC WEIL, urbaniste

Réservez vos places sur le site de l’Échangeur : http://www.lechangeur.org

 

Conférence organisée par Sofia Uguccioni.    



LA CULTURE, 4e PILIER POUR UNE VILLE DURABLE ?

Vendredi 21 février 2014 au 6B

6/10quai de seine, 93200 St Denis - RER D Saint-Denis, sortie Charles-Michels


Agence-Big---Superkilen-project---Copenhague.jpg

 

Démarches se réclamant de la Haute Qualité Artistique et Culturelle (HQAC) sur le modèle du label HQE*, résidences d’artistes au beau milieu des ZAC... : en première couronne parisienne, une poignée de projets d’aménagement sollicitent le concours d’artistes, de collectifs ou d’accompagnateurs culturels. Non contents de porter sur la fabrique de la ville un regard décalé et sensible, ces nouveaux acteurs offrent de décloisonner les pratiques, de faciliter la transversalité de l’action publique et de réinventer la coopération entre les parties prenantes d’un projet. En cela, ils répondent très exactement aux objectifs du développement durable, dont les credos imprègnent largement les modes de production ordinaires de l’urbain et modèlent les incantations qui accompagnent la naissance de la métropole parisienne. L’art et la création seraient- ils le quatrième pilier de la ville durable ? Dès lors, en quoi réinventent-ils les manières de penser et mettre en oeuvre le projet urbain ?

* Haute Qualité Environnementale 

 

En présence de :

FAZETTE BORDAGE, directrice générale de la Culture de la Ville du Havre

JULLIEN BELLER, président du 6B et membre d’Exyzt

JULIE BENOÎT, membre de Bellastock, association d’architectes 

 

Conférence organisée par Laura Athea, Alix Viala et Marion Zankowitch.    



IDENTITÉS EN CHANTIER ET ACTION ARTISTIQUE

Vendredi 28 février 2014 de 19h à 21h au Théâtre El Duende

23, rue Hoche, 94200 Ivry - Métro ligne 7 Mairie d'Ivry

 

identites.jpg


Ici une place se réaménage. Son visage change à mesure des modifications urbaines et paysagères et des transformations sociales. Il n’est pourtant pas certain que la persistance de son nom garantisse celle de son identité. Cet espace hybride, piégé dans un temps suspendu entre passé et futur, peut- il devenir générateur d’identité(s) et de mémoire(s) ? Que deviennent les souvenirs d’autrefois et où prennent place ceux d’aujourd’hui et de demain ? Ailleurs, des artistes révèlent le caractère mouvant et évolutif d’une ville ou d’un quartier dont leurs interventions finissent par devenir le premier marqueur d’identité. Chacun à leur manière, tous soulignent combien la métropolisation et les transformations urbaines bousculent les identités des territoires et les reconfigurent. En quoi l’intervention artistique met-elle en question ces mutations urbaines et à quelles conditions peut-elle leur insuffler du sens ? Contre la standardisation des espaces et la « ville générique », de quelle manière fait-elle saillir tout ce qui, de façon plus ou moins visible, participe à la fabrique des identités ?

 

En présence de :
 

ALAIN MILON, professeur de philosophie à l’université de Paris Ouest Nanterre

ETIENNE DELPRAT, architecte, co-fondateur du collectif YA+K, doctorant au sein du Laboratoire Art et Sciences, Paris 1

GUY DI MEO, géographe, spécialiste de la géographie sociale et culturelle, professeur à l’Université Montaigne, Bordeaux III

MEHDI BEN CHEIKH, directeur de la galerie Itinerrance (paris 13ème) et initiateur du projet «Tour Paris 13 


De 17h-19h, au départ de la place Général de Gaulle, Ivry

La conférence sera précédée du vernissage d’une exposition dans l’espace public sur le thème de la place.


Conférence organisée par Alexandra Valet, Céline Benetos, Juliette Dubin, Laura Doucene, Maria Hata, Nina Cholet et Maryline Tagliabue. 

 


 

LA FABRIQUE DE LA VILLE À L’ÉPREUVE DES PROJETS PARTAGÉS 

Vendredi 7 mars 2014 de 19h à 21h au Théâtre des Frères Poussière

6, rue des Noyers, 93300 Aubervilliers - Métro ligne 7 Aubervilliers-Pantin-Quatre Chemins puis bus 150/170, Mairie d’Aubervilliers 

La-fabrique-de-la-ville-_-l-_preuve-des-projets-partag_s-V2.jpg                

 

Comme tout projet urbain désormais, la naissance de Paris métropole a charrié son lot de réunions publiques avec les habitants et acteurs locaux du territoire. Sous les termes divers de concertation, de participation ou de gouvernance, l’implication du plus grand nombre dans la fabrique de la Cité est en effet devenu un passage obligé de tout aménagement, sans qu’on sache trop s’il s’agit d’un enjeu de démocratie ou un simple moyen de communication. Cette sollicitation des habitants et acteurs locaux, certains artistes l’intègrent volontiers au sein de leur démarche. D’autres sont amenés à vivre comme une contrainte l’injonction à la participation, souvent invoquée comme un critère de financement ou d’accueil en résidence. Quelle démarche, quels processus mettre en oeuvre pour que les projets artistiques fondés sur la participation aient un réel impact ? En quoi contribuentils à faire exister une autre métropole, vécue non comme territoire administré par le politique, mais comme espace sensible et lieu de l’encommun ?

 

En présence de :
 

HUGUES BAZIN, sociologue et chercheur indépendant en sciences sociales

YVAN DETRAZ, architecte et directeur de Bruit du Frigo

ANNE-CLAIRE GARCIA, directrice Démarche quartier Franc Moisin Bel Air / Direction Vie des quartiers à Saint-Denis

MARIE-SOPHIE AMASSE, responsable de l’action culturelle territorialisée / direction de la culture à Saint-Denis 

 

Conférence organisée par Justine Dumotier, Diaty Diallo et Romain Arditi.

 



 ET SI LA MÉTROPOLE ÉTAIT UN RÊVE COLLECTIF ?

 Vendredi 14 mars 2014 de 17h à 21h à Nanterre

 

Plusieurs points de rendez-vous


17h aux pieds de la Grande Arche pour une transhumance urbaine.
Suivez Roger Des Prés, fondateur de la Ferme du Bonheur, de l’autre coté de l’Arche, là où se sont enracinées des utopies urbaines et des projets de résistance poétique. Germes d’une métropole rêvée ?
Métro, ligne 1, Arrêt La Défense Grande Arche

18h30, au Champ de la Garde comme étape sur le P.R.é (Parc Rural expérimental)
En présence des Souffleurs, commando poétique et compagnie artistique.

19h30 Rencontre-débat à La Ferme du Bonheur

Et si la métropole était un rêve collectif ?

220, avenue de la République 92000 Nanterre

RER A Nanterre-Université, sortie 1 ; Traversez la Fac vers les chapiteaux 

 

_Susannah_Benjamin.jpg

Crédit photographique : Susannah Benjamin Photography    

 

De MAPAM* en CDT**, la métropole parisienne se construit sans rien changer aux représentations qu’en ont ses habitants. On naît encore Parisien, Pantinois, Dyonisien, pas métropolitain. Si le Grand Paris a accouché d’un projet politique et d’un objet administratif, il peine encore à s’affirmer comme espace symbolique. Et s’il lui manquait pour cela d’avoir su mobiliser les forces conjuguées du rêve, de la fiction, sinon de l’utopie ? Et si faire exister la métropole nécessitait d’en nourrir puissamment les imaginaires grâce à l’art et la fantaisie ?

En guise d’épilogue au 8ème cycle art [espace] public, ce sixième volet va à la rencontre d’artistes et d’initiatives qui ont fait du rêve et de l’imagination les leviers indispensables de tout grand projet urbain et politique. En écho à un contexte marqué par les élections municipales, il propose d’imaginer ensemble les formes et les contours d’une métropole désirable et entend dresser un véritable programme de projets culturels dans l’espace public à destination des futurs élus et de tous ceux qui font l’urbain métropolitain !

*MAPAM : loi de modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles
**CDT : contrat de développement territorial 

 

En présence de :

 

Transhumance au départ de l'Arche de la Défense et à la Ferme du Bonheur

 

ROGER DES PRES, agro-poète, à l'origine de la création de la Ferme du Bonheur

ANDREI FERRARU, architecte, acteur dans l'Atelier du Grand Paris 

LUC GWIAZDZINSKI, géographe et enseignant-chercheur en urbanisme à l’Université de Grenoble, président du pOlau

 
BAPTISTE LANASPEZE et PAUL-HERVE LAVESSIERE pour leurs projets de marche, La Révolution de Paris

 

Sur le P.R.é

LES SOUFFLEURS, commando poétique et compagnie artistique

 

Dans la Favela de La Ferme du bonheur,  projection du film Et si

narration de DANIELLE BELLINI, Directrice des Affaires Culturelles de Tremblay- en-France (93), docteur et maître de conférences associée à Paris 7, thèse sur la Fabrique du possible

 

Conférence organisée par Sofia Uguccioni, Nina Cholet et Maryline Tagliabue    

 




 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans art [espace] public

'

merci.jpg

Recherche