Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 11:31

 

POUR ACCÉDER AU PROGRAMME DE L'EDITION 2014, C'EST ICI

 

visuel_photo_cycle_2013.jpeg

 

7ème cycle de rencontre-débats art [espace] public 

L'art, producteur d'urbanité ? 
Ce qui se joue à Paris et dans sa métropole

Ici et là, des artistes créent dans la ville et avec elle. Leurs projets contribuent à la rendre plus singulière et vivante, à en révéler des dimensions méconnues, à en proposer d'autres images et d'autres usages. Ils ont acquis une place certaine dans les projets de territoire à Paris et dans les villes de sa périphérie. À l'heure où s'invente la métropole parisienne, quels chemins de traverse proposent-ils pour enrichir les lieux et les liens qui composent l'espace oublic ? Comment sont-ils conçus, mis en œuvre et accompagnés ? Quelle urbanité créent-ils précisément ? Le 7ème cycle art [espace] public vous invite à penser collectivement ce qui se joue, à Paris et alentours, quand l'art est partie prenante de la fabrique de la Cité.

Rencontres ouvertes à toutes et à tous, chaque vendredi de 19h à 21h du 1er mars au 5 avril 2013. Cycle proposé par les étudiants du Master Projets culturels dans l'espace public de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l'association Objet(s) Public(s), sous la direction de Samira Ouardi et Pascal Le Brun-Cordier. 

Art et urbanisme : une rencontre en invention.
1er mars 2013

Quelle ville révèlent les arts urbains ? 
8 mars 2013

Interstices, lieux en attente, délaissés urbains : expérimenter la ville oubliée
15 mars 2013

Quelle place pour la fête dans la ville ? 
22 mars 2013

Création numérique en espace public : quelles transformations de l'urbanité ? 
29 mars 2013 

Cultivez la ville : vers une autre nature urbaine.
5 avril 2013 

 

Téléchargez le programme complet avec les noms des invités et les lieux. 

 


 

Art et urbanisme : une rencontre en invention
Vendredi 1er mars 2013 19h-21h à la Sorbonne, Amphi Richelieu 
17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris. Métro Cluny la Sorbonne

TRANS-305.jpg

Crédit photographique : Sylvain Duffard, Projet Trans305 - ZAC du Plateau à Ivry-sur-Seine.

 

Alors que l’art a longtemps fait figure de simple « animateur » de l’espace public, de nombreux artistes, en lien avec des urbanistes et des architectes, cherchent à en déployer toutes les potentialités dans le cadre de la fabrique concrète de la ville. Souvent liées à des opérations de requalification urbaine, ces démarches convoquent une multiplicité d’acteurs et interrogent par-là les possibles dialogues entre acteurs culturels et de l’aménagement. 

Quelle place trouve l’art dans ce dialogue ? Quelles sont les attentes à son égard ? Quelles formes concrètes prend ce travail interdisciplinaire ? Quel est le visage de l’urbain issu de ces expériences ? 


En présence de :

-Stefan Shankland, artiste plasticien, coordinateur du projet Trans305 à Ivry-sur-Seine, premier prototype de la démarche Haute Qualité Artistique et Culturelle. 
www.trans305.org

-Gaétane Lamarche-Vadel, a enseigné la philosophie et théorie des arts à l’ENSA Dijon.

-Loïc Julienne, architecte associé à l’agence Construire, est spécialisé dans la transformation de friches industrielles en lieux de vie et de culture.

 

Rencontre-débat organisé par Victoire Bech, Antoine Estève et Hélène Toumanoff. 



 

Quelle ville révèlent les arts urbains ?
Vendredi 8 mars 2013 19h-21h (accueil dès 18h) à l’espace bar du Cirque Électrique
La Dalle aux chapiteaux, Place du Maquis du Vercors, 75020 Paris. Métro Porte des Lilas

ART-URBAINS.jpg

 

Crédits photographiques : EVOL,  Image issue du site : www.suchablog.com/plus-belles-photos-street-art-best-of-2012/street-art-best-of-2012_012

 

La ville est par essence inconstante. Sans cesse elle croît, mute, socialement, politiquement, concrètement. Actrices de ces transformations, des formes de création plastiques se déploient dans ses rues. Progénitures du rapport entre un artiste et sa ville, les arts urbains habitent, vivent, éprouvent et dialoguent avec l’espace public selon des modalités de plus en plus diverses. Light painting, graffiti sonore, laser tag, seed-bombing, peintures/sculptures à la mousse, au tricot ou à la fourrure : des performances urbaines aux formes inédites viennent bouleverser et remotiver selon d’autres règles les codes des arts urbains. 

 

Ces jeux esthétiques sont éminemment politiques, on le sent. Mais jusqu’où ? Que nous disent les métamorphoses des arts urbains des transformations politiques de la Ville ? Qu’en est-il à Paris en particulier ?

 

En présence de :

-Gilbert Petit, artiste  
-Samantha Longhi, rédactrice en chef de Graffiti Art Magazine
www.graffitiartmagazine.com
-Levalet , jeune artiste de 24,  Depuis un an, il installe ses collages dans les rues de Paris.  
levalet.overblog.com 

 

Rencontre-débat organisé par Carmen Camboulas, Pauline Charrière et Camille Grant.



 

Interstices, lieux en attente, délaissés urbains : expérimenter la ville oubliée

Vendredi 15 mars 2013, 19h-21h À l'Académie Fratellini
rue des Cheminots, 93210 Saint-Denis La Plaine, RER D arrêt Stade de France

 

INTERSTICES.jpg

Crédit photographique : Juliette Bibasse, les Petites Urbanités Libres dans le 13ème arrondissement.

 

La ville fourmille de lieux oubliés des citadins. Espaces délaissés, interstices, lieux en attente qui échappent au planificateur. Ces creux inclassables deviennent parfois des lieux d’expérimentations où artistes, urbanistes et citoyens cherchent à réinventer les usages de la ville. 

Pratiques poétiques de l’espace urbain ou manières de rendre visible l’invisible, ces démarches imaginent la ville potentielle à partir du potentiel de la ville. C’est le cas notamment du projet des Petites Urbanités Libres (P.U.L.) mené par la ktha compagnie. En 2011, la ktha proposait à des artistes de cartographier puis d’investir le temps d’une journée ces accrocs dans le tissu urbain. En 2013, c’est avec le Master Projets culturels dans l’espace public et des étudiants d’architecture de la Villette que le projet s’est poursuivi. 

Jusqu’où les P.U.L. transforment-elles la lecture de la ville ? Comment le fait de désigner des interstices invite-t-il à leur réappropriation ? Pour y réfléchir, les P.U.L. seront présentées et mises en regard avec d’autres projets d’investissement des creux de l’espace public.

 

En présence de :

- des participants aux P.U.L. 2013.
www.pul.ktha.org

-Jean Attali, philosophe, enseignant-chercheur architecture et urbanisme.

 

Une balade urbaine précèdera la rencontre : RDV 17h30 Métro St-Denis-Porte de Paris - ligne 13
Départ avec les moutons de l'association Clinamen Direction l'Académie Fratellini (arrivée prévue 18h30-45)
Réservation en ligne : http://goo.gl/huv3K

 

Rencontre-débat organisé par Léonor Bolac, Nina Le Roux et Mathilde Wahl.

 


 

Quelle place pour la fête dans la ville ? 
Vendredi 22 mars 2013, 19h-21h à La Parole errante
9, rue François Debergue, 93100 Montreuil, Croix de Chavaux

 

la-fête

Crédit photographique : Laura Frangi

 

« J’imaginerai un art supérieur à l’art des œuvres d’art : celui de l’invention des fêtes » -Nietzsche.

Moment de réjouissance et parfois de résistance, la fête profite à chacun ou presque. Qu’elle soit à l’initiative des citoyens ou des pouvoirs publics, elle est une source potentielle d’urbanité.  

Mais qui a le pouvoir de l’inventer ? Comment surgit-elle ? À Paris, dont l’histoire est traversée de fêtes, quelle est sa place aujourd’hui ? 

À une époque où la « production » de la fête doit faire face à de nombreuses conditions (réglementation, respect des riverains...), à l’heure où le marketing territorial estompe la frontière entre fête et événementiel, quelle marge de manœuvre reste-t-il aux citoyens ?

 

En présence de :

-Basile Pachkoff, initiateur du Carnaval de Paris 

-Emmanuelle Lallement, anthropologue et maîtresse de conférences au Celsa.

  

Rencontre-débat organisée par Élodie Gaspard et Manel Pons

 


 

LE BAL À 2 BALLES
Vendredi 22 mars 2013, 21h-3h à La Parole errante

9, rue François Debergue, 93100 Montreuil, Croix de Chavaux

 

fond-facebook       

 

Suite à la conférence sur la fête, nous organisons un grand bal à 2 balles pleins de surprises et de folies!
(entrée 2 euros) Venez nombreux! Ça va guincher!

 

Foire aux crêpes, folies en tout genres, baloche masqué de l'extrême, ohé oh, train fantôme...
Resté branché ça va teaser: http://bala2balles.tumblr.com/Facebook: https://www.facebook.com/events/135252449979091/ 

 

Avec :  Les lapins superstars (fanfare déjantée), The Gribitch Brothers & Sisters (Gypsy Punk) DJ Soumnakai (balkan mix), DJ Out of jetlag (electro swing) 

 


 

Création numérique en espace public : quelles transformations de l’urbanité ?
Vendredi 29 mars 2013, 19h30-21h30 à la Gaîté Lyrique
3bis, rue Papin, 75003 Paris Métro Réaumur-Sébastopol

 

ART-NUMERIQUE

Crédit photographique : Olivier Ratsi, Terrasses de l’Agora et Pasha v1, projet WYSI*not*WYG - Anarchitecture à Evry par Olivier Ratsi - Théâtre de l’Agora - Scène nationale d’Evry et de l’Essonne.

 

« Ce qui définit la création numérique c’est qu’elle est un art polymorphe. On ne définit pas l’art par le
médium mais par les pratiques. »
-Dominique Roland,
directeur du Centre des Arts d’Enghien-les-Bains et du festival Bains Numériques.

À la croisée de l’art et des nouvelles technologies, la création numérique se confronte aujourd’hui à la ville. Elle dialogue avec le territoire et y propose de nouveaux modes de représentation, génère une relecture de l’espace, de nouvelles perceptions et des pratiques urbaines inédites. 

Via des outils devenus quotidiens (smartphones, capteurs, écrans tactiles…) les arts numériques en espace public font le lien entre la rue et les espaces publics virtuels, engendrant de nouveaux environnements, de nouveaux usages, de nouvelles relations artiste / spectateur, etc. 

Cette conférence-débat explorera les transformations de l’urbanité pouvant être générées par la création numérique.

 

En présence de :

- Nicolas Rosette, chargé de la programmation des spectacles et expositions arts numériques, Théâtre de l’Agora, scène nationale d’Evry et de l’Essonne et directeur artistique de la biennale « arts-technologies-société », Siana, l’imaginaire des technologies. Il évoquera également le travail de l’artiste Olivier Ratsi dans le cadre de sa résidence à Évry.
www.siana-festival.com / www.fabfest.fr / www.omnsh.org / www.wysi-not-wyg.com

 

-Stéfane Perraud, artiste plasticien, qui nous présentera son œuvre FLUX, commande de la SNCF produite par Digitalarti et présentée jusqu’au 31 mars 2013 à la Gare de l’Est.
www.stefane-perraud.fr

 

-Julien Taïb, conseiller arts numériques chez Arcadi, coordinateur du festival des arts numériques Némo.
www.arcadi.fr/nemo

 

En partenariat avec la Gaîté Lyrique
Rencontre-débat organisée par Juliette Bibasse, Camille Blosse et Bianca Farrugia.

 


 

Cultiver la ville : vers une autre nature urbaine 
Vendredi 5 avril 2013, de 19h à 21h, Salle des fêtes, Mairie de Montreuil

 

NATURE-EN-VILLE

Photo 1: Nina Le Roux, les moutons de l’association CLINAMEN à Saint Denis/ Photo 2: Sarah Harper, parcelle 343 des Murs à pêches à Montreuil.

 

La nature est au cœur des transformations contemporaines de la ville : friches industrielles, jardins partagés, parcs et pelouses interdites, viennent interroger les circulations et les partages qui tissent la vie de l’espace public. Cela n’a pas échappé à nombre d’artistes qui font de ces espaces leurs terrains d’expériences sensibles et politiques et leurs laboratoires du vivant et du social. À la Semeuse d’ Aubervilliers, et à la parcelle 343 des Murs à pêches, une conviction est partagée : plus que l’avenir esthétique de la ville, c’est le futur économique et social de cette dernière qui se joue dans la place qu’elle fera à la nature. 

Comment les artistes réinventent-ils les usages de ces espaces urbains en jachère ? Quelle utopie de la ville et du social travaille ces projets ? Comment, en regard, les pouvoirs publics pensent-ils la gestion de la biodiversité urbaine ? Bref, comment ces
réflexions fabriquent-elles une autre urbanité ? 

Au programme : reportages et créations sonores : une promenade avec un joyeux troupeau, un zapping vert musical et des pousses sonores ...


En présence de :

-Sarah Harper, coordinatrice du projet de la parcelle 343 à Montreuil
www.friches.fr

 

-Margaux Vigne et Guilain Roussel, coordinateur et ex coordinateur du projet la Semeuse aux laboratoires d’Aubervillers
www.leslaboratoires.org


-Joslene Reekers, Conseillère Municipale Déléguée à l’Environnement et la Nature en Ville à Montreuil

 

Au programme également, une visite de la Parcelle 343 à l'intérieur des Murs à pêches, menée par Sarah Harper à 16h30. Jauge limitée à 15 personnes. Réservation obligatoire auprès de Diana Portilla en précisant vos noms/ prénoms et nombre de participants à nana_portilla@hotmail.com ou au 06 47 78 95 36. Le lieu de rdv vous sera précisé par mail après réservation.


Rencontre-débat organisée par Adeline Debatisse, Loyce Hébert et Diana Portilla.

 


 

Le programme 2012 : 

AEP-2012-couv-2.jpg

 

Photo : © Kristian Cvecek / Barcroft.

art [espace] public est un un cycle de rencontres-débats proposé par le master projets culturels dans l’espace public, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en partenariat avec stradda, magazine de la création hors les murs

 

6ème saison 

Les nouvelles géographies culturelles

Dix projets innovants liant art, culture et territoire

 

Ici et là, ils rebattent les cartes de l'action artistique, inventent d'autres « partages du sensible » et réoxygènent les politiques culturelles. La 6ème édition du cycle art [espace] public explore les nouvelles géographies culturelles en compagnie d’artistes et d’opérateurs culturels, en janvier, février et mars 2012. 

Avec Olivier Comte, les Souffleurs commandos poétiques (la Folle Tentative d’Aubervilliers), Cyril Jaubert, cie Opéra Pagaï (la Maison sur l’eau), Proserpine, l’Apprentie cie (7 clowns, 7 jours, 7 familles, 7 villages), Fred Sancère, Derrière Le Hublot, Danielle Bellini, Champigny sur Marne… Focus sur les théâtres de l’expérience, les fabriques de l’urbanité, les logiques d’infusion territoriale, les artivistes… Cycle dirigé par Pascal Le Brun-Cordier, organisé avec les étudiants du master projets culturels dans l’espace public. 

Première rencontre dans le cadre des Biennales Internationales du Spectacles à Nantes le 18 janvier 2012 de 14h30 à 17h : www.bis2012.com Puis, tous les vendredis à Paris à la Sorbonne, de 19h à 21h, jusqu’au 16 mars. Programme détaillé disponible mi-janvier sur ce site : www.art-espace-public.c.la

 

En écho à ces rencontres, à lire dans Stradda n°23 le dossier Nouvelles géographies culturelles : www.stradda.fr

 


1. LES NOUVELLES GÉOGRAPHIES CULTURELLES 

Rencontre introductive, à Nantes, Cité des Congrès, dans le cadre de la BIS - Biennale Internationale du Spectacle
Mercredi 18 janvier 2012, 14h30/17h. 

Au cours de cette rencontre, présentation et analyse de 4 démarches : 

1-UTOPIES DE PROXIMITÉ. Focus sur "La maison sur l'eau", projet de la compagnie Opéra Pagaï (Bordeaux), présenté sur la Garonne, à Bordeaux, en novembre 2011 dans le cadre d'Evento. Avec Cyril Jaubert, directeur artistique de la compagnie. 

En savoir plus :  www.icicestailleurs.blogspot.com
www.operapagai.com 

2-FABRIQUES DE LIENS. Focus sur le projet "7 jours, 7 clowns, 7 familles", de l'Apprentie Compagnie (Marseille), avec Caroline Obin (Proserpine, clown publique. 

En savoir plus : www.proserpine.fr

3-PERSPECTIVES GÉO-POÉTIQUES. Focus sur La folle tentative d'Aubervilliers : le conseil municipal extraordinaire, les tempêtes de printemps, les levers de rideaux, rue silencieuse... et Forêt sensible. Avec Olivier Comte, directeur artistique des Souffleurs, commando poétique. 

En savoir plus : www.les-souffleurs.fr 

4-INFUSIONS ARTISTIQUES. Focus sur La trilogie gastronome (Cie Ouï dire), avec Fred Sancère, directeur de Derrière Le Hublot (Capdenac). 

En savoir plus : www.derriere-le-hublot.fr

En présence de Danielle Bellini, directrice des affaires culturelles de Champigny-sur-Marne, doctorante en sociologie à Paris 7 Diderot. 

Rencontre présentée par Pascal Le Brun-Cordier, directeur du Master Projets culturels dans l'espace public. 

6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles".  

 



2. FORÊT SENSIBLE 

En préalable à la rencontre organisée le 3 février 2012 avec les Souffleurs commandos poétiques, nous vous proposons de découvrir Forêt sensible. 

"Forêt sensible est un dispositif onirique tirant de l'imaginaire occidental de la forêt sa puissance hypnotique. L'ambition de ce projet est de plonger chaque promeneur dans sa propre forêt intérieure, comme à l'intérieur d'un rêve, du déroulement de son rêve." 

Forêt sensible à Coulommiers / Intérieur nuit. Vendredi 27 janvier 2012, promenade libre entre 20h30 et 23h00 à la Sucrerie, 77 Rue du Général Leclerc, 77120 Coulommiers. Entrée libre et gratuite. Un échange sur cette expérience sera proposé lors de la rencontre du 3 février à La Sorbonne. 

Départ de Paris : 18h59 GARE DE L'EST. Prendre le train CITU en Direction de COULOMMIERS 
Arrivée : 20h à la GARE DE COULOMMIERS. Marche à pied : 13 min jusqu'à la sucrerie, arrivé à 20h13. 

1. Prendre la direction ouest sur Rue de la Gare vers Rue Davene 
2. Tourner légèrement à droite pour continuer sur Rue de la Gare 
3. Au rond-point, prendre la 1ère sortie sur Av. Léon Blum/D934 
4. Prendre à gauche sur Rue du Général Leclerc/D934
Votre destination se trouvera sur la droite

Pendant le trajet Paris > Coulommiers, une expérience de mise en condition vous sera proposée. Rendez-vous dans le premier wagon du train avec un livre de poésie et des boules Quiès. Le protocole poétique vous sera expliqué sur place ! Projet "En tendre" réalisé par Camille Simon, Lisa Moneret, Camille Michel, Sylvain Hardy, Laurie Castel, Arthur Mayadoux. 

Retours possibles > Départ : 21h36 GARE DE COULOMMIERS. Prendre le train PITU, direction PARIS EST. Arrivée : 22h42 GARE DE L'EST. 

Dernier train > Départ : 22h36 De l'arrêt GARE DE COULOMMIERS. Prendre le train PITU, direction PARIS EST. Arrivée : 23h42 GARE DE L'EST. 

En savoir plus : www.les-souffleurs.fr 

6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles".  


3. PERSPECTIVES GÉO-POÉTIQUES. 

Focus sur la folle tentative d'Aubervilliers : le conseil municipal extraordinaire, les tempêtes de printemps, les levers de rideaux, rue silencieuse... et Forêt sensible. Présentation et analyse avec Olivier Comte, directeur artistique des Souffleurs, commando poétique. 

Rencontre préparée par Marion Marchand, Lisa Moneret, Camille Michel et Laurie Castel. 

En savoir plus : www.les-souffleurs.fr 

6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles", vendredi 3 février 2012, 19h/21h, à la Sorbonne, 1 rue Victor Cousin (place de la Sorbonne), amphi de gestion. Accueil dès 18h30. Entrée libre dans la limite des places disponibles. 

 
Foret-sensible.jpg



4. UTOPIES DE PROXIMITÉ. 

Focus sur "La maison sur l'eau", projet de la compagnie Opéra Pagaï (Bordeaux), présenté sur la Garonne, à Bordeaux, en novembre 2011 dans le cadre d'Evento et sur plusieurs "Entreprises de détournement" d'Opéra Pagaï. Présentation et analyse avec Cyril Jaubert, directeur artistique de la compagnie. 

Rencontre préparée par Renaud Cousin, Camille Simon, Sylvain Hardy, Emilie Métris, Lisa Monneret. 

En savoir plus :  www.icicestailleurs.blogspot.com
www.operapagai.com 

6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles", vendredi 10 février 2012, 19h/21h, à la Sorbonne, 1 rue Victor Cousin (place de la Sorbonne), amphi de gestion. Accueil dès 18h30. Entrée libre dans la limite des places disponibles. 

 



5. LES THÉÂTRES DOCUMENTAIRES  
 
Comment et pourquoi le témoignage rencontre-t-il le théâtre ? Comment et en quoi la place du spectateur est mise en question et réinventée ? Quels sont les enjeux de telles représentations pour la cité ? Exploration illustrée et commentée des formes contemporaines du théâtre documentaire, avec : 
-Jack Souvant (collectif Bonheur Intérieur Brut), créateur de Ticket, expérience immersive dans la clandestinité, documentaire-fiction sur l'immigration clandestine, "un théâtre d'urgence qui nous confronte à l'expérience physique du voyage, du noir, de la peur, et de l'espoir d'une vie meilleure". http://vimeo.com/14673620 
-Philippe Mourrat, directeur de la Maison des Métallos, un lieu « qui valorise des questions de fond traversant la société contemporaine », et notamment des créations partagées et des spectacles de théâtre documentaire.  

Au cours de cette rencontre-débat, il sera aussi question des créations de Stefan Kaegi et Rimini Protokoll, du GdRA, du Groupe Berlin, de la compagnie HVDZ, de Lina Saneh et Rabih Mroué... 

Rencontre-débat préparée par Sylvain Hardy et Arthur Mayadoux, avec la participation de Danielle Bellini, directrice des affaires culturelles de Champigny-sur-Marne, dans le cadre du 6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles", dirigé par Pascal Le Brun-Cordier. Organisé par le Master professionnel Projets culturels dans l'espace public (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR 04 Arts plastiques et sciences de l'art), en partenariat avec Stradda, magazine de la création hors les murs. 

Vendredi 17 février 2012 à la Sorbonne, amphi de gestion, 1 rue Victor Cousin (place de la Sorbonne), de 19h à 21h, accueil dès 18h30). Précisions : http://www.art-espace-public.c.la 

 

6. ESPACES PUBLICS POST-RÉVOLUTIONNAIRES. FOCUS SUR TUNIS. 


Comment l'espace public tunisien s'est-il transformé depuis la Révolution ? Comment les artistes y interviennent-ils ? Avec Tahar Chikhaoui, critique de cinéma, universitaire (Université de Tunis, La Manouba), Moufida Fedhila, artiste, Selma Ouissi, chorégraphe, Dream City (manifestation artistique dans l'espace public, Tunis), Jean-Sébastien Steil, accompagnateur de projets artistiques. 

Rencontre préparée par Pauline Séjourné, Marion Marchand, Camille Levêque, Lucile Ribeaudeau. Dans le cadre du 6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles", dirigé par Pascal Le Brun-Cordier. Organisé par le Master professionnel Projets culturels dans l'espace public (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR 04 Arts plastiques et sciences de l'art), en partenariat avec Stradda, magazine de la création hors les murs. 

Vendredi 24 février 2012 à la Sorbonne, amphi de gestion, 1 rue Victor Cousin (place de la Sorbonne), de 19h à 21h, accueil dès 18h30). Précisions : http://www.art-espace-public.c.la 

 
1-1.jpg


7. INFUSIONS ARTISTIQUES (1ère partie). Définitions, enjeux et effets. 

Aux antipodes de la diffusion artistique conventionnelle, certains artistes et acteurs culturels font le choix de "l'infusion”. Comment leurs projets sont-ils développés ? Que provoquent-ils ? Quelles nouvelles géographies artistiques et culturelles dessinent-ils ? Exploration illustrée et commentée avec Christophe Blandin-Estournet, directeur de CultureOCentre / festival Excentriques, Sarah Harper, Friche Théâtre Urbain, et Caroline Obin, Proserpine clown publique (Cie l'Apprentie Compagnie). Avec la participation de Danielle Bellini, directrice des affaires culturelles de Champigny-sur-Marne. 

Rencontre préparée par Camille Rondeau, Samia El Ouazzani, Cécile Demessine, Camille Levêque, Camille Simon. Dans le cadre du 6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles", dirigé par Pascal Le Brun-Cordier. Organisé par le Master professionnel Projets culturels dans l'espace public (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR 04 Arts plastiques et sciences de l'art), en partenariat avec Stradda, magazine de la création hors les murs. 

Vendredi 2 mars 2012, de 19h à 21h, à L’Avant Rue, 134 rue de Tocqueville, Paris 17ème, Métro Villiers ou Wagram. Boissons et restauration légère proposés sur place. Accueil dès 18h30. 
 

http://www.courrier-picard.fr/var/plain_site/storage/images/actualites/info-locale/compiegne-noyon-creil/les-artistes-du-cirque-actuel-entrent-en-piste/2787468-1-fre-FR/Les-artistes-du-cirque-actuel-entrent-en-piste_reference.jpg
 


8. INFUSIONS ARTISTIQUES (2ème partie) : Comment questionner le devenir urbain dans le temps long du chantier de la ville

Focus sur les projets du groupe Ici-Même Paris. Avec Mark Etc, directeur artistique. 

Depuis 2009, ICI-MEME [Paris] est à l’initiative de LIENS PUBLICS, programme d'actions et de créations hors les murs consacrées à la compréhension de faits urbains et LIENS PUBLICS s’adresse aux riverains dans les quartiers et propose des usages exploratoires et des protocoles d’exploration artistiques de la ville, pour se situer, comprendre et investir le cadre de vie. Les formes artistiques sont spécialement définies en fonction des lieux. Initiative hors norme, toutes les étapes de conception et de mise en oeuvre des projets s'échelonnent sur plusieurs années en résidence de quartier de façon à investir le temps du développement urbain. L’objectif est de questionner le devenir urbain. 

Focus sur 3 résidences de quartier en cours :
- quartier Saint-Blaise, Paris XXè (11 900 habitants) avec la création "AIRPOST, feuilleton fantastique"
- quartier de la Redoute, Fontenay-sous-Bois (3400 habitants), avec la création "POURQUOI QUELQUE CHOSE PLUTOT QUE RIEN ?, chronique graphique"
- quartier Masséna-Bruneseau dans la Zac Paris rive gauche au contact d’Ivry Port 20000 habitants, salariés, étudiants) avec les interventions de "EXPLORER LA FACE B".

Rencontre préparée par Sylvain Hardy, Valentin Szejnman, Cécile Demessine, Emilie Métris. Dans le cadre du 6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles", dirigé par Pascal Le Brun-Cordier. Organisé par le Master professionnel Projets culturels dans l'espace public (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR 04 Arts plastiques et sciences de l'art), en partenariat avec Stradda, magazine de la création hors les murs. 

Vendredi 9 mars 2012 à la Sorbonne, amphi de gestion, 1 rue Victor Cousin (place de la Sorbonne), de 19h à 21h, accueil dès 18h30). Précisions : http://www.art-espace-public.c.la

http://icimeme.info/files/gimgs/5_icimgravite26.jpg


9. LA FABRIQUE DE L'URBANITÉ. 

Expertise sensible, action artistique dans l'espace public, co-invention de projets urbains : comment les artistes contribuent-ils à la fabrique de l'urbanité ? Focus sur des projets développés par Maud Le Floch, urbaniste-scénariste, directrice du pOlau, pôle des arts urbains (Tours), et sur LIEU d'ÊTRE, projet artistique d'Annick Charlot, chorégraphe, compagnie Acte (Lyon), avec la participation de Farid Ayelem Rahmouni, danseur de la compagnie Acte. 

Rencontre préparée par Lucile Ribeaudeau, Cécile Demessine, Samia El Ouazzani, Camille Rondeau. Dans le cadre du 6ème cycle art [espace] public, "Les nouvelles géographies culturelles", dirigé par Pascal Le Brun-Cordier. Organisé par le Master professionnel Projets culturels dans l'espace public (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR 04 Arts plastiques et sciences de l'art), en partenariat avec Stradda, magazine de la création hors les murs. 

Vendredi 16 mars 2012 à la Sorbonne, amphi de gestion, 1 rue Victor Cousin (place de la Sorbonne), de 19h à 21h, accueil dès 18h30). Précisions : http://www.art-espace-public.c.la

  

Archives des cycles 20072008200920102011. 17 entretiens vidéos réalisés en 2010.  

Programme complet (et inscription à la newsletter du Master, pour recevoir les prochaines alertes) : http://art-espace-public.c.la 

 

Cycle organisé en partenariat avec Stradda, magazine de la création hors les murs. 

En écho à ces rencontres, à lire dans Stradda n°23 un dossier sur les nouvelles géographies culturelles. www.stradda.fr

LOGO STRADDA 2

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans art [espace] public

'

merci.jpg

Recherche