Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 13:38
Le 27 octobre a eu lieu Rue Libre !, journée nationale des arts de la rue. Cette journée invitait à la découverte ainsi qu’à une meilleure [re]connaissance des arts et artistes de la rue et de leurs diversités. Les professionnels de la rue se sont mobilisés à travers la France pour cette journée inédite longue de 25 heures. Ils ont investi l’espace public dans 21 régions avec près de 300 manifestations. Les étudiants du Master Projets Culturels dans l'Espace Public, perruqués et costumés, ont participé au "cocktail polyphonique", projet proposé place de l'hôtel de ville par les compagnies d'Ile-de-France. Une rencontre préparatoire a été organisée entre Ema Drouin, compagnie Deuxième Groupe d'Intervention, présidente de la Fédération des arts de la rue Ile-de-France et les étudiants.

 

Visite du chantier du 104 rue d'Aubervilliers par les étudiants du Master, et échanges sur le projet, en compagnie des deux directeurs, Frédéric Fisbach et Robert Cantarella, le 25 novembre 2007.

La recherche-action réalisée avec les étudiants du Master en 2005-2006 à Vitry-le-François a fait l'objet d'une présentation à l'ORCCA le 27 novembre 2007. Voir l'article de La Scène














Dans la semaine qui a précédé la sixième édition de la Nuit Blanche, rencontre avec Jean-Marie Songy, co-directeur artistique de la Nuit Blanche 2007 : présentation de la programmation artistique, échanges sur les projets, sur la question des publics, sur la médiation, sur les différents aspects de la manifestation... Puis, rencontre sur le site des Tuileries (photo), où était présentée l'installation de la compagnie Carabosse, avec Jean-Dominique Secondi, producteur délégué de Nuit Blanche, directeur-gérant de Art Public Contemporain, et Xavier Montagnon, chargé d'administration à Art Public Contemporain (et ancien étudiant du Master). Rencontre avec Stéphane Simonin, directeur de HorsLesMurs, et Jean Digne, président de HorsLesMurs, sur un projet d'étude de projets artistiques nourris par la nuit. Rencontre également avec Jean-Georges Tartare, auteur, acteur (Agence Tartare), qui était à la Comédie Française lors de la Nuit Blanche. Les étudiants ont traversé la Nuit Blanche en observateurs / regardeurs / spectateurs attentifs et critiques. — Une rencontre-débat sur le Nuit Blanche est organisée par le Master à la Sorbonne, le vendredi 15 février 2008. Infos.



Participation des étudiants à la journée "De l’observation à l’évaluation" organisée par Actes If vendredi 12 octobre 2007 à Confluences. Programme.



La pré-rentrée de la troisième promotion du Master a eu lieu du 24 septembre au 28 septembre. Un programme itinérant a notamment conduit les vingt étudiants du Master à participer à la rencontre internationale SMART CITY, organisée dans le cadre du festival Emergences à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

"Depuis plusieurs années, l'art sort de son périmètre classique d'intervention et fait de la ville un véritable terrain d'expérimentation. Le développement exponentiel des technologies renforce ce phénomène et offre aux artistes de nouvelles possibilités d'intervention dans l'espace urbain : technologies mobiles et sans fil, systèmes de gélocalisation ou d'information géographique, capteurs et système d'interaction à distance, technologies de l'image... Au-delà de l'utilisation de ces technologies, de nouvelles pratiques artistiques urbaines émergent. Elles relèvent de démarches "contextuelles" et font intervenir les notions de mobilité, de communication, d'interaction avec l'environnement, de participation des habitants. Ces nouvelles pratiques artistiques interrogent directement les mutations actuelles de la ville qui, dans un contexte d'urbanisation massive, est plus que jamais le lieu de toutes les innovations et l'espace où se cristallisent tous les problèmes de nos sociétés. Première étape d'un important projet européen, sur le thème de "la ville intelligente", cette rencontre conviait acteurs français et internationaux du secteur culturel, de la recherche, de l'urbanisme et de l'architecture." (présentation par l'association Dédale, organisateur)

Au cours du colloque SMART CITY > présentation du collectif LAb[au], basé à Bruxelles : "laboratoire d'architecture et d'urbanisme qui élabore des oeuvres interactives, des performances et scénographies audiovisuelles, pour lesquelles il développe des logiciels et interfaces spécifiques. Ses quatre membres animent en parallèle depuis 2003 une galerie d'art digital, 'MediaRuimte' au centre de Bruxelles." Le projet Touch (photo), présenté pendant le colloque, est "une installation urbaine interactive qui prend comme point de départ la tour Dexia à Bruxelles. Haute de 145m, ses 4200 fenêtres peuvent être colorées  individuellement grâce à un dispositif de luminaires, transformant la façade en un écran géant."

Présentation du projet Küchenmonument, du collectif allemand Raumlabor : "Le Küchenmonument est une structure architecturale mystérieuse qui prend la forme d'une bulle en plastique géante et éphémère (photo). La bulle se gonfle en prenant la forme d'une baleine artificielle longue de 14m, extensible jusqu'à 20m et pouvant accueillir jusqu'à 80 personnes. L'utilisation du plastique confère à la structure une adaptation remarquable à l'environnement qui l'entoure : sous un pont ou contre une paroi, l'objet remplit les vides et transforme l'espace où il se situe. Le Küchenmonument permet alors une redécouverte de la ville et de ses usages pour les habitants, et devient un espace convivial de rencontres improvisées où sont organisés dîners ou soirées dansantes en invitant habitants, artistes, passants intrigués et curieux à y participer." "Initié dès 1999, le groupe Raumlabor_Berlin conçoit l'architecture comme étant mobile, facilement modulable et déconstruite. Ses membres examinent des stratégies pour le renouvellement urbain, à travers une réflexion sur l'urbanisme, le design, la conception et la réalisation de l'architecture, la recherche, l'enseignement et le développement d'environnements interactifs dans leurs œuvres. Ils défendent ainsi une vision transdisciplinaire sur la compréhension et l'utilisation des espaces publics."

Présentation du projet Labichampi : réhabilitation d'un ancien bâtiment militaire en ferme culturelle, autour du quartier de Karosta, à Liepaja en Lettonie, au bord de la mer Baltique. Par Julien Beller et Gilles Burban du collectif Exyzt. Présentation des activités du collectif Coloco : "professionnels de l'aménagement, jardiniers pratiquants, ils ne se reconnaissent pas dans les corporatismes qui délimitent les champs de compétences et développent des projets qui visent à économiser ce qui n'est pas renouvelable et à recycler tout ce qui ne peut l'être." Qu'est-ce que la Guerrilla Gardening ? Richard Reynolds explique comment, "armés de truelles, de graines et de terreau, ces activistes sont les acteurs d'un jardinage politique. Ils s'attaquent aux espaces négligés de l'environnement urbain et cultivent, en ville, des parcelles de terre délaissées et abandonnées." Débat en présence notamment de Eric Lengereau, chef du bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère à la DAPA / Ministère de la culture et de la communication.

Pendant cette semaine de prérentrée, des rencontres avec des artistes et acteurs culturels œuvrant dans l’espace public ont eu lieu. Avec Stéphane Simonin, directeur de HorsLesMurs, structure partenaire du Master. Avec Isabel Andreen et Floriane Gaber, intervenantes dans le cadre du Maser. Avec Ricardo Esteban, à propos du projet Petit Bain, et avec Aurélie Haberey, artiste associée au projet Ile aux 13 ors, projet artistique et culturel dans le 13e arrondissement. Avec Christine Spianti et Christophe d'Hallivillée, à Mains d'Œuvres (Saint-Ouen), à propos du Studio de Sculpture sociale qui réalise des séries de vidéo-chants avec les habitants des territoires à partir de l'énoncé "Qu'est-ce que vivre". Avec Camille Dumas, Anaïs Gabaut et Mathieu Marguerin, de Mains d'Œuvres, à propos des réseaux Artfactories, Actes-If,Autre(s)pARTs et TransEuropeHalles, et du festival  Mal au Pixel dont la prochaine édition sera orientée vers l'espace public.

Jeudi 27 septembre, visite décalée de Jussieu avec la compagnie Délice Dada, programmée par la direction de la culture de l'Université Pierre-et-Marie Curie et la coopérative 2R2C. Rencontre avec Morgane Le Gallic, de 2R2C. Découverte de La Piste Là, Cirque Altaï, et du Phare, de la cie Les Choses de Rien, au village de cirque de la pelouse de Reuilly.

Rencontre et échanges avec Julien Travaillé, directeur artistique de la compagnie Serial Théâtre, à propos de son projet FACES. Rencontre avec Stefan Shankland et Aurélie Sampeur, à propos du projet TRANS 305, discussion autour de la notion de HQAC : haute qualité artistique et culturelle. Rencontre avec Denis Tricot.



Entre villes et métropoles, comparaisons européennes
Rencontres préparant les Assises européennes des citoyens et résidents européens des grandes métropoles (Paris & Île-de-France, printemps 2008). Venez confronter votre point de vue avec ceux de spécialistes, de chercheurs et d'artistes sur les grandes questions métropolitaines ! Prochain rendez-vous le samedi 16 février, de 9h à 21h, à la Maison de l’Europe de Paris.
image001.jpg
Métropoles créatives

Matinée (9h-13h), Mode, design, industries créatives : des métropoles qui innovent

Après-midi (14h-17h30), Réinventer l’espace public, l’art et la manière

Depuis une dizaine d’années apparaissent dans les zones urbaines denses ou déshéritées,des démarches culturelles inédites qui inventent une relation singulière à la société. Revendiquant un rapport créatif au territoire, ces nouvelles stratégies d’intervention urbaine entendent renouveler les modalités de production de l’espace public. Quelles places peuvent tenir ces expériences dans les politiques publiques et les projets de renouvellement urbain ?

Intervenants : Doina Petrescu, architecte, Université de Sheffield ; Nevenka Koprivsek, directrice de la friche artistique Bunker, Slovénie ; Morten Salling, historien d’art, chargé de mission, Direction de la Culture du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, commissaire à Art Grandeur Nature ; Claire Petetin, architecte-urbaniste, agence Gregoire et Petetin, enseignante à l’Ecole nationale de création industrielle, Paris ; Constantin Petcou, architecte, Atelier d’architecture autogérée, Paris ; Ivana Ivkovic, coordinatrice générale de Zagreb Cultural Kapital of Europe 3000... Table-ronde présentée par Pascal Le Brun-Cordier.

Soirée (18h à 21h), L’immigration, une chance métropolitaine

Plus de détails.

Maison de l’Europe à Paris / 35, rue des Francs Bourgeois - 75004 Paris / Entrée libre, merci de confirmer votre présence à un atelier ou à l'ensemble de la journée
debat@paris-europe.eu ou 01 44 61 85 99

 



Partager cet article

Repost 0
Published by masterpcep - dans Actualité du Master

'

merci.jpg

Recherche