Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 15:39
Ed Fairburn

Ed Fairburn

Vous êtes intéressé.e par la création artistique en espace public, l'art urbain, l'art in situ, les créations contextuelles, participatives, les projets artistiques et culturels de territoire, l'art dans le paysagedans le champ des arts vivants, des arts visuels, de la performance, de l'urbanisme tactique ? Vous souhaitez acquérir des connaissances et des savoir-faire opérationnels pour concevoir, produire, développer ce type de projets ? Voici comment candidater au Master 2 professionnel Projets culturels dans l'espace public (PCEP) de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 
 
1. Commencez par vous assurer que notre formation correspond bien à vos attentes. Pour cela, lisez attentivement la présentation du Master : masterpcep.over-blog.com/article-1162144.html 
 
Prenez le temps de parcourir les autres pages de ce journal de bord et notamment cet article sur l'actualité de la formation, ces articles parus dans Le Monde le 26/1/2018 et le 24/4/2018, cet entretien vidéo avec Pascal Le Brun-Cordier, responsable du Master, ces portraits d'ancien.ne.s étudiant.e.s...

2. Votre parcours universitaire et/ou vos expériences professionnelles doivent nécessairement témoigner d'un intérêt manifeste pour les domaines de spécialité du Master, tels que définis dans l'article "présentation" de ce blog. Il peut s'agir d'expériences associatives, d'un mémoire de M1 ou de M2, de dossiers universitaires, de stages, d'emplois, de projets artistiques ou culturels...
 
3. Vous devez être titulaire d'un diplôme de Master 1 (ou équivalent). 
 
Quelques exemples de Masters dont étaient titulaires des étudiant.e.s admis au Master PCEP les années passées (liste non limitative) : Institut d'Etudes Politiques de Paris et de régions, Ecoles d'architecture, Masters en urbanisme, Design d'espace, Ecoles du Paysage, Ecoles Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Ecoles de théâtre, Master "culture" (médiation, direction de projets culturels...), Master Etudes urbaines, Etudes culturelles, Sociologie, Arts plastiques, Arts du spectacle, Histoire de l'architecture, DSAA Alternatives urbaines... Des étudiant.e.s ayant effectué tout ou partie de leurs curcus en Europe et dans d'autres régions du monde ont également été admis, ainsi que des étudiant.e.s ayant effectué une VAE pour un niveau M1.
 
4. Pour déposer votre candidature : rendez-vous du 20 avril au 11 mai 2020 sur le site de l'université Paris 1.
 
5. Une fois que vous aurez déposé votre dossier de candidature, vous serez informé.e du choix de la commission de pré-sélection via l'application e-candidat. 
 
6. Les candidat.e.s pré-sélectionné.e.s seront convoqué.e.s à un entretien le 11 ou 12 juin 2020, à Paris ou en vidéoconférence si le confinement n'est pas levé.  

Pour préparer cet entretien, elles.ils devront lire :
 
1-deux livres, dont :
Georges Perec, Espèces d’espaces, Galilée, 2000.
et un autre livre à choisir dans cette liste :
-Paul Ardenne, Un art contextuel : Création artistique en milieu urbain, en situation, d'intervention, de participation, Flammarion, coll. Poche, 2004.
-Jean Blaise, Jean Viard, Remettre le poireau à l'endroit, Editions de l'Aube, 2015.
-Daniel Buren, À force de descendre dans la rue, l'art peut-il enfin y monter ?, Sens et Tonka, 1998.
-Italo Calvino, Les Villes invisibles, Seuil, coll. Poche, 1996.
-Francesco Careri, Walkscapes. La marche comme pratique esthétique, Babel Essai, 2020.
-Marielle Macé, Nos cabanes, Verdier, 2019. 
-Jacques Rancière, Le spectateur émancipé, La Fabrique, 2008.
 
3-trois publications au choix mises en ligne sur le mur de la page Facebook du Master dans les précédentes semaines. 

Elles.ils seront interrogé.e.s par le jury sur ces lectures et les réflexions qu'elles leur inspirent. 
 
7. Les résultats de la commission sont communiqués dès le dernier jour des oraux, soit le 12 juin 2020.
 
Les étudiants de la 13e promotion à la Station gare des Mines avec Arnaud Idelon !

 

Réponses aux questions les plus fréquentes :
 
Combien de candidat.e.s sont pré-sélectionné.e.s et combien sont finalement retenu.e.s ?
Environ 40 candidat.e.s sont pré-sélectionné.e.s chaque année, et 20 sont retenu.e.s après les entretiens.
 
Y a-t-il une session de recrutement en septembre ?
Non, il n'y a qu'une session de recrutement chaque année, au printemps.
 
Est-il possible de suivre le Master tout en ayant un travail en parallèle ?
Les cours, ateliers et séminaires ont lieu du lundi au vendredi. De ce fait, la réponse à la question est négative.
 
Le Master développe-t-il des projets avec des partenaires ?
Oui, chaque année, plusieurs projets sont mis en œuvre par les étudiant.e.s avec des partenaires (collectivités territoriales, associations, festivals, institutions culturelles, collectifs d'artistes...), soit dans le cadre de cours, soit dans le cadre de l'association Objet(s) Public(s) qui réunit tous les étudiant.e.s de la promotion. Ces projets sont généralement proposés par l'équipe pédagogique du Master en début d'année. Ils permettent aux étudiant.e.s d'être directement et concrètement impliqué.e.s dans des réalités professionnelles de la création en espace public (pour bien comprendre ce que recouvre cette expression, lire l'article présentation de ce journal de bord). Pour avoir une idée des nombreux projets menés les années précédentes et des multiples partenaires avec lesquels nous avons travaillé, consultez les articles de ce journal de bord, notamment celui-ci : http://masterpcep.over-blog.com/article-1162144.html
 
Que deviennent les ancien.ne.s étudiant.e.s du Master ?
Trois articles de ce journal de bord répondent à cette question :
 
Qui sont les enseignant.e.s du Master ?
La réponse se trouve dans cet article : http://masterpcep.over-blog.com/article-1162144.html
 
Le Master fait-il l'objet d'une évaluation ?
Oui. Pour en savoir plus, consultez cette page : http://masterpcep.over-blog.com/article-1162144.html
 
Quand est la rentrée, quand se termine la formation, quand commence(nt) le (ou les) stages ?
La 2e ou la 3e semaine de septembre (date précisée au printemps). Fin de l'année : début avril. La période de stage débute début avril et se termine au plus tard fin novembre. Il est possible d'effectuer plusieurs stages. 
 
La présence aux cours est-elle obligatoire ?
Oui et les absences éventuelles doivent être justifiées. Le règlement de l'université prévoit qu'au-delà de deux absences justifiées, les étudiant.e.s ne peuvent plus suivre le cursus.
 
Est-ce que je peux présenter ma candidature si je n'ai jamais mis en œuvre de projets artistiques/culturels en espace public ?
Oui dès lors que vous avez un intérêt manifeste pour les thématiques du Master.
 
Quel est le montant des droits d'inscription ? 
Cf. le site de l'université : http://www.pantheonsorbonne.fr/ufr/ufr04/sinscrire/comment-sinscrire-ou-se-reinscrire/
 
Comment se préparer avant de déposer une candidature ?
Nous vous invitons à vous familiariser avec les questions abordées dans le cadre du Master en explorant ce journal de bord et à suivre notre page Facebook.
 
Avez-vous des suggestions pour les candidat.e.s retenu.e.s avant la rentrée ?
Oui. Entre le mois de juin et la rentrée du Master (sauf cette année 2020 compte tenu de la crise du Covid-19), les candidat.e.s sont vivement encouragé.e.s à aller découvrir in situ les projets et œuvres du Voyage à Nantes et les créations pérennes d'Estuaire (entre Nantes et Saint-Nazaire), à participer aux festivals ou aux diverses manifestations où sont présentées des créations en espace public ou in situ théâtre/danse/musique/arts numériques, la biennale de Venise, les festivals d'Avignon, de Rennes (Les Tombées de la Nuit), d'Aurillac, de Chalon sur Saône, de Sotteville-lès-Rouen, de Graz, Terschelling..., et les manifestations organisées par le Channel à Calais, les Pronomade(s) en Haute-Garonne, Metropolis à Copenhague.... Les projets artistiques d'Estuaire et les principales créations 2020 présentées dans les festivals dédiés aux arts de l'espace public seront étudiées pendant l'année (une liste de spectacles et expositions à voir en priorité sera transmise courant juin aux étudiants). Des solutions d'hébergement économique sont possibles à Nantes (Auberge de jeunesse) et dans le cadre des principaux festivals (Chalon, Aurillac...). Pour info, chaque année, les futurs étudiants du Master s'organisent pour se retrouver pendant ces rendez-vous d'été, organiser des temps de rencontre (et trouver des solutions de mutualisation : transport, hébergement, repas...).
 
Pour toute information concernant votre candidature, vous pouvez contacter Delphine Gaber, au bureau des Masters professionnels : 01 44 07 84 84.
 
...
 
...

Pour les candidats à une VAE : consulter le site de Paris 1. Dans le cadre de la préparation de votre dossier et de l'entretien, nous vous suggérons de lire les ouvrages de la bibliographie présentée plus loin.
...
 
Le Master Projets culturels dans l'espace public est un Master professionnel qui présuppose un certain nombre de connaissances générales dans le champ de l'histoire et de l'actualité des arts plastiques et des arts du spectacle, de l'histoire et de l'actualité des politiques culturelles, des approches sociologiques, urbanistiques et poétiques de la ville notamment.
 
Voici quelques ouvrages, dans ces différents domaines, dont la lecture est vivement suggérée aux étudiants avant chaque rentrée.
 
En premier lieu, quelques articles généraux sur la notion d'espace public :
-Antoine Fleury, article Espace public de l'encyclopédie en ligne Hypergeo : ici.
-Ilaria Casillo, article Espace public de DicoPart : ici.
 
1. Arts visuels et arts vivants au XXe et au XXIe siècle, notamment depuis cinquante ans :
Paul Ardenne, Un art contextuel : Création artistique en milieu urbain, en situation, d'intervention, de participation, Flammarion, coll. Poche, 2004.
Paul Ardenne, Bénédicte Ramade, Courants Verts, Créer pour l'environnement, Le Bord de l'eau, 2020. 
Daniel Buren, À force de descendre dans la rue, l'art peut-il enfin y monter ?, Sens et Tonka, 1998. 
Anne Gonon, In vivo, Les figures du spectateur des arts de la rue, Ed. L'Entretemps, collection Carnet de rue, 2011. 

Stéphanie Lemoine et Samira Ouardi, Artivisme. Art, action politique et résistance culturelle, Editions Alternatives, 2010. 
Estelle Zhong Mengual, L'art en commun - Réinventer les formes du collectif en contexte démocratique, Les Presses du réel, 2019. 

2. Histoire et actualité des politiques culturelles, enjeux culturels contemporains. 
Collectif, Déclaration de Fribourg : les Droits Culturels, 2007. En ligne.
Nadia Arab, Burcu Özdirlik et Elsa Vivant, Expérimenter l’intervention artistique en urbanisme, Presses Univ. de Rennes, Collection : Espace et Territoires, 2016. 
Françoise Lucchini (sous la dir.), La mise en culture des friches industrielles, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2016. 

3. La ville, l'espace : approches poétiques, sociologiques, politiques, urbanistiques 
Ouvrage collectif sous la direction de Thierry Paquot, Yvette Masson Zanussi, Marco Stathopoulos, AlterArchitectures Manifesto, Infolio, 2012. 
Jean Blaise, Jean Viard, Remettre le poireau à l'endroit, Editions de l'Aube, 2015. 
Italo Calvino, Les Villes invisibles, Seuil, coll. Poche, 1996.
Anne Clerval, Paris sans le peuple, La gentrification de la capitale, Ed. La Découverte, 2013. 
Henri Lefebvre, Le Droit à la ville, Economica, 2009 (3e édition). 
Michel Lussault, L'Homme spatial, La construction sociale de l'espace humain, Seuil, Paris 2007. 
Michel Lussault, Hyper-Lieux. Les nouvelles géographies de la mondialisation, Seuil, Paris, 2017. 
Marielle Macé, Nos cabanes, Verdier, 2019. 
Georges Perec, Espèces d’espaces, Galilée, 2000.
Laurent Petit, La ville sur le divan, Introduction à la psychanalyse urbaine du monde entier!, Editions La Contre Allée, 2013. 
Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Sociologie de Paris, La Découverte, coll. Repères.
Nicolas Soulier, Reconquérir les rues. Exemple à travers le monde et pistes d’actions, Editions Ulmer, 2012. 
Joëlle Zask, Quand la place devient publique, Lormont, Le Bord de l'eau, 2018. 
Revues : Klaxon (en ligne), Stradda, Mouvement, Mouvements, Esprit, Urbanisme, La Scène...
Sur l'urbanisme tactique, conférence de Evelina Ozola, Ron Finley, Amanda Burden... 

4. Le montage et le développement des projets artistiques et culturels 
Philippe Barthélemy, Financer son projet culturel (2° édition), Collection Dossiers d’Experts, Territorial Editions, 2012 ; Mobiliser le mécénat culturel, Collection Dossiers d’Experts, Territorial Editions, 2012. 

 


Cf. également les articles et ouvrages suivants :

Collectif, L'espace public, CNRS-Editions, coll. Les essentiels Hermès, 2008.
Ouvrage collectif, A Mayor's guide to public life, Gehl Institute. 
Hakim Bey, TAZ. Zone Autonome Temporaire, traduit de l’anglais par Christine Tréguier. En ligne. 
Yves Citton, Pour une écologie de l’attention, Paris, Seuil, 2014 
Thierry Davila, Marcher, Créer. Déplacements, flâneries, dérives dans l’art de la fin du XXème siècle, Editions du Regard, 2002
Michel Foucault, "Des espaces autres", Dits et écrits, tome 2, Gallimard, 1984. En ligne.
Carole Gayet-Viaud, « Les espaces publics démocratiques à l’épreuve du terrorisme », Métropolitiques, 20 novembre 2015. En ligne. 
Oskar Negt, L'espace public oppositionnel, Payot & Rivages, 2007.
Thierry Paquot, L’espace public, Paris, La Découverte, « Repères », 2009. 
Pascal Nicolas-Le Strat, Expérimentations politiques, 2008. En ligne.
Jacques Rancière, Le spectateur émancipé, La Fabrique, 2008. 
Christian Salmon, Storytelling : La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits, La Découverte/Poche, 2008. 
Pierre Sansot, Poétique de la ville, Petite Bibliothèque Payot - poche, 2004.
Bernard Stiegler, notamment De la misère symbolique, tome 1 et 2, Galilée, 2004 et 2005.
Thierry Paquot, Des corps urbains, sensibilités entre béton et bitume, Editions Autrement, 2006.
Constantin Petcou et Doina Petrescu, « Au rez-de-chaussée de la ville », Multitudes, 2006. En ligne.
Luc Gwiazdzinski, La nuit dernière frontière de la ville, Editions de l’Aube, 2007 ; Périphéries, Voyage à pied autour de Paris, Editions de l’Aube, 2007 ; Si la ville m’était contée, Editions Eyrolles, 2005. 
Jean-Claude Wallach, La culture, pour qui ? Essai sur les limites de la démocratisation culturelle, Editions de l’Attribut, 2006.
Les ouvrages de la collection "Carnet de rue", publiés par les éditions de l'Entretemps.
Et la documentation du Laboratoire Cresson, centre de recherche ambiances architectures urbanités. 

Également :
-KLAXON, la revue du CIFAS, 
-La revue Métropolitiques.eu, notamment ce dossier sur Espaces publics urbains et concertation. 


Bibliographie non exhaustive, complétée par les différents intervenants du Master tout au long de l'année. 

Rencontre-débat sur la création artistique contextuelle organisée par le Master avec Christophe Blandin-Estournet, directeur du Théâtre de l’Agora, Didier Ruiz, directeur de la Compagnie des Hommes, Danielle Bellini, directrice des affaires culturelles et de l’Education populaire de Tremblay-en-France, docteur en sciences sociales (Paris 7 Diderot), Olivier Landes, urbaniste, concepteur du projet d’art urbain In Situ à Aubervilliers, vendredi 13 février 2015 au théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Evry-Essonne.

Rencontre-débat sur la création artistique contextuelle organisée par le Master avec Christophe Blandin-Estournet, directeur du Théâtre de l’Agora, Didier Ruiz, directeur de la Compagnie des Hommes, Danielle Bellini, directrice des affaires culturelles et de l’Education populaire de Tremblay-en-France, docteur en sciences sociales (Paris 7 Diderot), Olivier Landes, urbaniste, concepteur du projet d’art urbain In Situ à Aubervilliers, vendredi 13 février 2015 au théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Evry-Essonne.

Partager cet article

Repost0
Published by masterpcep - dans Actualité du Master