Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2006 4 09 /02 /février /2006 19:00

Mardi 28 février 2006 - 19h/21h

La Sorbonne - Amphi Lefebvre

Place de la Sorbonne (1 rue Victor Cousin) Paris 5e  -

Métro Saint-Michel, Cluny La Sorbonne – RER B : Luxembourg.

Entrée libre dans la limite des places disponibles. - Inscription : 01 55 28 10 10 (10h-13h / 14h-19h).

On dit que le paysage est une invention de la nature. Jusqu’au XIIe siècle, le peintre occidental chrétien refuse de la montrer. Il faut adorer le Christ, la Vierge et les Saints... sur fond d’or. L’espace divin n’est pas l’espace terrestre. Ce n’est que vers 1300 que le florentin Giotto opère une sorte de révolution picturale : l’espace réel est représenté par deux plans dorés et un chemin bordé d’arbres. Paysage au lointain, comme fenêtre ouverte sur le monde. L’apparition du paysage comme sujet du tableau est plus tardive (début du XVIe siècle).

Avec Gilles A. Tiberghien, philosophe et universitaire, Phéraille, directeur artistique de la Cie Le Phun, et Daniel Larrieu, directeur artistique de la Cie Astrakan.

 

Télécharger le dossier documentaire de la rencontre

 

Gilles A. Tiberghien, Phéraille et Daniel Larrieu nous parleront de « La nature, paysage ou sujet ? ».  Le philosophe spécialiste du Land art, le chorégraphe en salle et/ou en lieux atypiques, ainsi que le metteur en scène de l’espace public, nous éclaireront sur leurs rapports artistiques avec Dame Nature : support de création, source de création – souvent les deux. La plupart des plasticiens qui travaillent avec et dans la nature savent que leurs oeuvres sont vouées à une « inéluctable disparition. Pour certains, il s’agit de témoigner d’un travail éphémère que les intempéries vont détruire plus ou moins vite... réalisations de Dennis Oppenheim en 1968 dans la neige et la glace, ou celles de Hans Haacque (1969), qui pouvaient n’être visibles que quelques heures... », (G. A. Tiberghien, La Nature dans l’art, sous le regard de la photographie, Photo Poche, Actes Sud, 2005). Pourquoi chorégraphier ou mettre en scène dans des parcs, des jardins ou sur des bassins... représenter à même la terre-scène, utiliser la flore comme sujet-acteur organique ?

Rencontre-débat organisée dans le cadre des Scènes Invisibles, cycle de conférences organisé dans le cadre du « Temps des Arts de la Rue  » par le Parc de la Villette , HorsLesMurs et Lieux Publics, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles).

Conception et animation du cycle : Sylvie Martin-Lahmani. Infos : www.horslesmurs.asso.fr

Rencontre préparée avec Alice Hervé et Xavier Montagnon, étudiants au sein du Master Projets Culturels dans l'Espace Public de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by masterpcep - dans Actualité du Master

'

merci.jpg

Recherche